Derniers articles

Elon Musk VS Twitter : Musk menace encore d’annuler l’accord avec Twitter

La raison ? Toujours la même. Il exige toujours plus de données sur les robots spammeurs.

Une affaire interminable

Cette affaire n’en finira donc jamais, après des mois de luttes entre l’équipe juridique de Musk et le géant Twitter. Il n’est pas simple de s’y retrouver.

Elon Musk a affirmé que Twitter était en « violation matérielle manifeste » de l’accord d’acquisition de 44 milliards de dollars qui a été conclu en avril dernier. Et que par conséquent, il pourrait le résilier à tout moment.

Une armée d’avocats

Dans une lettre envoyée à Twitter ce matin, l’équipe juridique de Musk accuse la plateforme Twitter ne lui a pas fourni d’informations sur le problème des robots spammeurs. Et qu’il est en droit de recevoir ces informations en vertu de l’accord d’acquisition. Les termes et conditions de cet accord sont plutôt flous et nous avons le sentiment que chaque semaine ils se complexifient.

« M. Musk pense que la société résiste activement et contrecarre ses droits à l’information (et les obligations correspondantes de la société) en vertu de l’accord de fusion », mentionne les avocats de ce dernier. La lettre indique que M. Musk pourrait choisir de « ne pas aller jusqu’au bout de la transaction » en raison de la prétendue violation du contrat.

Musk a passé des semaines à se plaindre du problème des robots spammeurs sur Twitter dans ce qui semble être un effort étrange pour échapper à un accord qu’il a signé il y a à peine plus d’un mois. Musk a précédemment tweeté que l’accord était « en attente » en raison de ses préoccupations concernant les robots et a déclaré que l’accord « ne peut pas avancer » jusqu’à ce que Twitter prouve l’exactitude de ses comptes de spam.

Pouvons-nous croire au retrait de l’offre ?

Mais ce n’est qu’aujourd’hui que Musk a officiellement menacé de se retirer de l’acquisition, la plupart de ses plaintes antérieures ayant été formulées dans des tweets et des interviews.

Twitter estime que moins de 5 % de ses utilisateurs quotidiens sont des comptes de spam.

Le mois dernier, Parag Agrawal, le PDG de Twitter, a déclaré que la société avait fourni à Musk une explication sur la façon dont Twitter gérait ses spams.

« Nous avons partagé un aperçu du processus d’estimation avec Elon il y a une semaine », a écrit Agrawal à la mi-mai, « et nous sommes impatients de poursuivre la conversation avec lui, et avec vous tous. »

Nous avons le sentiment que tout ça n’est que le début d’une longue affaire juridique, et n’avons aucune idée de l’issue de cette dernière. On reviendra avec des up-dates régulièrement afin de vous tenir informer de l’avancée de l’accord entre Elon Musk et Twitter.

Latest Posts