Derniers articles

Apple Pay Later : Une nouvelle catastrophe économique

Apple se lance dans la pratique du « achetez maintenant, payez après » (AMPA) avec son nouveau service « Pay Later » intégré à Apple Pay et Apple Wallet. Bien qu’Apple présente ce service comme étant « conçu en tenant compte de la santé financière des utilisateurs ». Le « achetez maintenant, payez après » est une pratique qui a fait l’objet d’un examen minutieux de la part des régulateurs gouvernementaux et ces derniers y voient un majeur risque pour les consommateurs.

Qu’est-ce que c’est ?

Le service « Pay Later » d’Apple, qui est en préparation depuis environs un an, permet aux utilisateurs d’effectuer un achat avec Apple Pay et de le rembourser en quatre versements égaux sur une période de six semaines. Il n’y a pas d’intérêt sur ces versements, mais on ne sait pas encore si Apple facturera des frais de retard, et si oui, combien cela coûtera ?

En apparence, les services AMPA semblent inoffensifs, car certains sont sans intérêt et permettent de rembourser facilement un gros achat en plusieurs fois. Comme a très bien su le mettre en avant Cofidis par exemple. Toutefois, ce type de service devient facile à abuser lorsqu’il est utilisé pour des achats non essentiels.

Quelles boutiques accepteront Pay Later ?

Sans grande surprise, il sera possible de payer avec Pay Later dans tous les magasins ou vous pouvez payer avec Apple Pay (soit quasiment partout). Vous pouvez donc payer plus tard dans les magasins prenant en charge Apple Pay ou effectuer des achats sur des sites Web et des applications compatibles sur iPhone, iPad, Mac et Apple TV.

Quels bénéfices pour Apple avec son taux 0 %?

Apple devrait réaliser des gains financiers grâce à Pay Later, ce qui lui permettra d’augmenter ses bénéfices. Actuellement, sa portée dans le retail est évidente, puisque les services de paiement basés sur l’iPhone sont acceptés par 85 % des commerçants Européens.

Une étude réalisée en 2021 a révélé qu’environ 26 % des acheteurs en ligne réguliers en Europe utilisaient les services « acheter maintenant, payer plus tard ».

Au fur et à mesure que les clients d’Apple commenceront à utiliser le service « Pay Later », la société bénéficiera des commissions par les commerçants. Il s’agit de frais qu’ils versent à Apple en échange de la possibilité de proposer Apple Pay à leurs clients. En outre, Apple obtiendra également des informations précieuses sur les comportements d’achat des consommateurs, ce qui lui permettra de prévoir la consommation et les dépenses futures.

Pour proposer le service « achetez maintenant, payez après », c’est Apple Financing LLC qui s’occupera de fournir des services de prêt aux consommateurs.

Nous allons donc assister à une toute nouvelle façon de consommer. Et nous ne savons pas encore si c’est pour le pire ou le meilleur… Associer quelque chose d’aussi risqué que AMPA à la marque Apple met Pay Later en porte-à-faux avec l’objectif de la société, qui est de fournir aux clients une technologie et des services dont ils peuvent généralement se sentir bien.

Comme le dit la grande citation du PDG d’Apple, Tim Cook, sur la page Éthique et conformité d’Apple, « Nous faisons ce qui est juste, même quand ce n’est pas facile ».

Latest Posts