Derniers articles

L’investissement locatif avec la loi Pinel : qu’est ce que c’est ?

Le fameux dispositif fiscal connu sous le nom de loi Pinel qui offre des avantages fiscaux pour les investisseurs, et ce, en respectant certaines...

Programme télé cet après-midi : que regarder à la TV ?

Parfois, on a besoin d'une petite pause, à ne rien faire, pour se ressourcer et déstresser. Une petite après midi devant la TV peut...

Signal vs Telegram : Quelle application choisir ?

Signal et Telegram ont chacun leurs points forts et leurs points faibles. Avec un récent exode de WhatsApp, de nombreux utilisateurs se sont tournés vers...

Daft Punk : C’est fini

Le duo français Daft Punk, énigmatique mais adulé, explique se séparé dans une vidéo de huit minutes intitulée "Epilogue". Le clip surprise, qui contient des...

Peut-on assurer légalement un scooter sans BSR ?

Vous venez d’avoir votre bac et vous voulez vous offrir un scooter à défaut d’une voiture ? Vous êtes simplement une personne qui a décidé de troquer sa voiture contre un scooter, car il y a beaucoup d’embouteillages en ville et qu’un scooter est plus pratique pour se faufiler entre les voitures ? Pas la peine de vous justifier, un scooter est toujours une bonne décision quel que soit votre âge.

Mais il faut savoir que pour conduire un scooter, il vous faut un permis AM anciennement appelé BSR (brevet de sécurité routière) sauf si vous êtes né avant le 31 Décembre 1987, c’est la loi qui l’exige. Mais la bonne nouvelle c’est que vous pouvez assurer votre scooter même sans BSR.

Que dit la loi à propos de l’assurance scooter sans BSR ?

Lorsqu’il s’agit de souscrire à une assurance pour une voiture, il est obligatoire de fournir le permis de conduire du propriétaire de la voiture, autrement dit, il est impossible de souscrire une à assurance auto lorsque l’on n’a pas de permis de conduire, mais la situation diffère avec les scooters. En effet, avec l’assurance scooter tout dépend de votre âge, selon la loi, il existe trois cas de figure :

  • Les personnes qui sont nées avant le 31 décembre 1987 : scooter sans permis ni BSR ;
  • les personnes nées après le 1 janvier 1988 : scooter avec BSR ou un titre équivalent reconnu en France ;
  • les personnes venant de fêter leurs 14 ans : scooter avec un permis de conduire AM.

Les personnes pouvant souscrire à une assurance scooter sans permis de conduire sont en fait les personnes nées avant le 31 décembre 1987 et les personnes nées après le 1 janvier 1988 celles-ci peuvent le faire avec un BSR ou un titre équivalent en France.

Doit-on impérativement assurer son scooter ?

Étant donné que le scooter est un véhicule à moteur terrestre, il est donc obligatoire de souscrire à une assurance minimum, c’est-à-dire l’assurance au tiers qui consiste à couvrir le passager et les personnes ou véhicules qui ont subi les dommages, mais pas la personne conducteur.

Rouler sans assurance peut vous exposer à des sanctions légales, notamment le paiement d’une amende, la suspension ou le retrait de votre permis et dans certains cas, votre scooter risque de se retrouver à la fourrière. Dans tous les cas, rouler sans assurance représente un danger pour vous et pour les personnes qui circulent avec vous.

Quelles formules choisir pour assurer son scooter?

Il existe différentes compagnies d’assurance qui vous permettent d’assurer votre scooter et vous offrent différentes formules adaptées à vos besoins, mais généralement, les formules se résument de la sorte :

  • La formule d’assurance au tiers : comme mentionné plus haut, cette assurance est obligatoire pour tout véhicule terrestre motorisé, elle permet de couvrir les dégâts causés à autrui, mais pas ceux causés à l’assuré.
  • La formule intermédiaire : offrant, en plus d’une assurance basique, des garanties supplémentaires, telles quel l’assurance vol et incendie, l’assurance bris de glas ou bien l’assurance catastrophes naturelles.
  • La formule d’assurance tous risques : cette formule permet, comme son nom l’indique, de couvrir le souscripteur de l’assurance contre tous les dommages et risques éventuels, qu’il soit responsable de l’accident ou pas.

Ainsi, choisir la formule d’assurance adaptée est d’abord une question de budget, mais également, une question de besoin, mais aussi de type du véhicule, si votre scooter est tout récent, tout neuf et qu’il vous a coûté plutôt cher, mieux vaut opter pour une assurance tous risques, dans le cas où votre scooter est de valeur modeste, vous pouvez opter pour l’assurance au tiers et demandez à votre assureur de vous ajouter quelques garanties supplémentaires, notamment la garantie assistance et poursuite judiciaire qui peuvent s’avérer fortement utiles dans certains cas.

Enfin, pour conclure, nous dirons que conduire un scooter permet de vivre une expérience unique, vous n’avez pas de raison de ne pas souscrire à une assurance scooter car vous pouvez le faire même sans permis et aussi parce que c’est obligatoire et que vous pourriez faire face à des sanctions. De ce fait, veillez à assurer votre engin à deux roues, profitez de votre balade et ne roulez pas trop vite.

Latest Posts

L’investissement locatif avec la loi Pinel : qu’est ce que c’est ?

Le fameux dispositif fiscal connu sous le nom de loi Pinel qui offre des avantages fiscaux pour les investisseurs, et ce, en respectant certaines...

Programme télé cet après-midi : que regarder à la TV ?

Parfois, on a besoin d'une petite pause, à ne rien faire, pour se ressourcer et déstresser. Une petite après midi devant la TV peut...

Signal vs Telegram : Quelle application choisir ?

Signal et Telegram ont chacun leurs points forts et leurs points faibles. Avec un récent exode de WhatsApp, de nombreux utilisateurs se sont tournés vers...

Daft Punk : C’est fini

Le duo français Daft Punk, énigmatique mais adulé, explique se séparé dans une vidéo de huit minutes intitulée "Epilogue". Le clip surprise, qui contient des...